Actualité

Comment réussir à vendre sa moto ?

Vous envisagez de vendre votre scooter et vous recherchez une méthode pour y parvenir en toute sécurité ? Il existe un moyen efficace utilisé par de nombreuses personnes pour faire acheter leur moto aisément. Toutefois, pour atteindre votre objectif certaines précautions doivent être prises afin d’assurer le bon déroulement du projet. En quoi consiste cette stratégie de vente ?

Les plateformes de vente de scooter

réussir à vendre sa motoAutrefois, la seule méthode existante pour arriver à vendre sa moto consistait à coller des affiches et publier des annonces au journal. Une démarche bien assez complexe et longue si vous ne possédez pas assez de temps pour vous donner à cette tâche. Heureusement avec Internet, les plateformes comme https://buybike.fr ont vu jour et achètes des motos, toutes marques confondues.

L’avantage qu’offre cette stratégie de vente reste la rapidité et la fiabilité de vos transactions. Généralement, vous aurez juste à fournir les informations techniques de votre scooter afin d’obtenir une évaluation du prix. Ensuite, l’entreprise vous recontactera pour un éventuel achat. Ainsi, vous n’avez plus à vous promener dans toute la ville pour vendre votre moto ni devoir payer une place dans le journal.

Les documents à préparer pour la vente

L’utilisation d’une plateforme étant plus rapide, il est recommandé d’être à jour au niveau des différents documents à fournir à l’acheteur. Trois types de documents sont obligatoires avant de pouvoir conclure votre transaction.

La carte grise

Elle reste la plus importante, car elle contient toutes les informations techniques de l’engin. Le prochain propriétaire de votre moto devra l’avoir en sa possession pour prouver son achat. Avant de le rendre, vous devez la barrer de deux traits en diagonale en ajoutant la mention « vendu le… » avec la date et l’heure. Ensuite, signez le document et découpez son coin supérieur droit si le scooter est encore récent.

Le certificat de vente ou « cession »

Ce document permet d’attester que l’engin possède un nouveau propriétaire. Il s’obtient gratuitement au niveau de la préfecture ou sur Internet. La norme exige d’en établir deux exemplaires, une partie pour l’acheteur et l’autre pour le vendeur.

Le certificat de situation administrative ou « non-gage »

Il est d’une importance capitale dans la démarche de vente. En effet, ce bout de papier atteste que l’engin n’est pas gagé et ne présente aucune restriction judiciaire provenant du Trésor Public ou d’huissier de justice. Généralement délivré par la préfecture ou la sous-préfecture, le « non-gage » a une durée de validation de 30 jours.

Quelques pièges à éviter

Quelle que soit votre méthode de vente, vous devez faire preuve de prudence. Dans un premier temps, il est proscrit d’envoyer une photo de sa carte grise à un acheteur. Pour lui fournir des informations, contentez-vous de lui transcrire les données contenues sur la carte par écrit ou audio.

Par ailleurs, avant de remettre la moto, assurez-vous d’avoir reçu votre argent. Aussi, il est recommandé de solliciter un paiement par virement bancaire pour limiter les risques de vol. Ensuite, donner rendez-vous à votre acheteur dans un lieu public pour clôturer la transaction.